Solid ADN blog

Blog relié au logiciel de CAO Solid Edge

Enroute vers ST4 – Comment la Synchronous Technologie se distingue (partie 1/5)

imageBeaucoup d’entre vous ne s’intéresse qu’au côté technique des possibilités offertes par les logiciels. Ceux-ci ne jurent que par le nombre des fonctions technologiques offertes ou par le nombre de clic de souris.

D’autre sont attirés par l’aspect spectaculaire du marketing qui entoure un produit. Et je peux comprendre car le marketing as pour but de nous faire rêver pour nous faire oublier la réalité.

Cependant il est souvent bien plus important de comprendre l’impact que ces logiciels ont sur notre façon de travailler.

Oui un logiciel de CAO est un outil au même titre que n’importe quel outil de menuisier ou de machiniste, mais cela va plus loin. Souvent il y a une philosophie, une culture qui viens avec le logiciel qui façonneras en mal ou en bien votre façon de voir et travailler.



Souvent le chemin pour se rendre à destination est plus important que la destination elle-même.



La nouvelle version de Solid Edge est sur le point d’être lancée, encore 2 semaines The Solid Edge ST4 Global Launch Event.

La version ST4 marquera le début de la quatrième année de l’utilisation commerciale de la Synchrnous Technologie, soit le concept de la modélisation non-linéaire. Dans un certain sens, il est important de le souligner car Siemens PLM Software a été le premier des grands développeurs d’application CAO à en faire une application commerciale.

Durant ce même laps de temps, certain on proposé des « Technology preview » ou des versions beta dérivé de ce même preview. D’autre en sont encore à développer leur stratégie/application pour compétitionner la Synchronous Technology dans les nuages.

Mais ne soyons pas chauvin et donnons le crédit mérité à des applications comme IronCAD, qui as introduit un concept d’édition direct qui s’apparente à la Synchronous Technology.

Kubotek PTC qui a racheté un logiciel qui à la base a été développé par HP, si ma mémoire est bonne.

Kubotek avec keycreator

Plus récemment nous avons eu Spaceclaim.

Il ne faut pas oublier non plus Google avec Sketchup, qui d’une certaine façon a été un catalyseur pour toutes ces nouvelles technologies de modélisation non-linéaire.

Selon le schéma d’adoption, les nouvelles technologies technologies sont en générale adoptés par des innovateurs* et ensuite leur diffusion se fait vers le grand public.

Early adopter

Comme de plus en plus de personnes sont en contact avec la Synchronous Technologie, je pense  qu’il est important de comprendre non pas juste l’outil, mais tout ce qui se cache derrière cette technologie et sont implication.

Un peu d’histoire….

image

Malgré le fait que nous ayons vu l’arrivé de nouvelles fonctionnalités, les concepts fondamentaux de la modélisation CAO n’ont pas beaucoup changé depuis leur introduction.

La plupart des applications modernes de CAO se référer à ce que PRO/E a introduit sur le marché à la fin des années 80.

Si ont veux étirer un peu l’explication, les théories de base ont été pensées dans les années 50-60 avec les premiers systèmes informatique et leur développement c’est poursuivi durant les années  60/70/80. Pour une vision plus juste consulter..

N’est-il pas temps d’avoir quelque chose de meilleur, que ce que nous avions il y a une vingtaine d’années?

Pourquoi, la conception linéaire est-elle parfois trop rigide, lente et sujette à des erreurs?

Elle fait appel au concept de « recette » pour créer le modèle final.

  • Un recalcule est nécessaire pour mettre à jour TOUTES les étapes, même si des étapes ne sont pas concernées par une mise à jour.
  • Les performances sont affectées par ce recalcule, les modèles ayant beaucoup d’étapes sont particulièrement affectés par cette caractéristique.
  • L’édition doit se faire dans le même ordre que la création. Ce qui nécessite une planification dans le processus de conception/édition.
  • Dans certain cas, il est préférable de recommencer plutôt que de retravailler le modèle.
  • La capture de l’intention de conception peut être facile, mais en même temps rendra une modification non planifiée ardue voir impossible à faire.


Nous ne pouvons pas résoudre des problèmes, en réfléchissant de la même façon qu’ils ont été créés.

         [Albert Einstein]   

La théorie

Voici un récapitulatif de six (7) concepts associés à la Synchronous Technologie, je suis sur que vous avez déjà vu de tableau, mais cette fois adopter une approche non pas marketing ou technique, mais une approche plus conceptuel pour comprendre la Synchronous Technologie.

image



Concept numéro 1

Les fonctions technologiques utilisent la notion de collection et non pas une arbre linéaire

Comment faire des modifications plus rapidement? En utilisant le concept de collection sans forcer de dépendance linéaire.

Au cœur de la conception rapide d’idée à l’intérieur de Solid Edge Synchronous Technologie, les fonctions technologiques sont stockées dans des collections au lieu d’être placées dans un arbre linéaire. La notion d’arbre linéaire des logiciels CAO traditionnelle, force l’édition du modèle dans un ordre spécifique et demande un recalcule de l’arbre de création pour chacune de modifications.

Avec la Synchronous Technologie, il est possible créer des fonctions technologiques qui ne sont pas dépendantes les unes des autres. Le fait d’avoir des fonctions technologique sans liens de dépendance, vous permet:

  • De les réordonnées
  • De les regrouper
  • De les classer par nom ou par type
  • De figer une partie de votre conception

En plus de pouvoir ré-ordonner les collections, vous serez en mesure de virtuellement modifier votre modèle aussi vite que vous déplacer la souris.

Il est possible de sélectionner, éditer, ou effacer les fonctions technologiques avec très peu d’impact sur les performances globales ( recalcule)

image


Concept numéro 2

Éliminer le lien de parenté entre les fonctions technologiques

Comment faire des modifications plus facilement? En éditant la géométrie sans tenir compte de l’ordre de création.

Le concept de collection, se base sur le principe que le lien linéaire de dépendance qui unie deux fonctions technologiques est rompu. Historiquement, cette dépendance linéaire forçait les changements à être effectués dans une seule direction, vers les bas de l’arbre et dans la séquence de création.

La possibilité pour Solid Edge de pourvoir travailler sans tenir compte du lien de dépendance linéaire entre les fonctions technologiques est du à une différence technologique majeure dans la manière dont Solid Edge fait la gestion de l’information.

Pour illustrer cette différence technologique, un perçage ajouté comme dernière opération et en mesure de contrôler les surfaces/fonctions technologiques créer précédemment.

Comme nous pouvons le voir sur l’image, l’utilisateur et en mesure de faire la modification avec différentes approches:

  • Éditer le modèle de base pour déplacer le perçage
  • Déplacer le perçage directement pour repositionner une surface du modèle de base
  • Modifier la valeur de la dimension PMI directement sur le modèle 3D

Comme le lien de dépendance linéaire n’existe plus, il est possible d’effectuer ce changement sans avoir besoin de régénérer le modèle.

image

Comme mentionné en introduction, il ne faut pas juste regarder une surface se faire déplacer ( la technique), sinon on ne voit que de l’édition dynamique ou direct.

Il ne faut pas non plus regarder le côté spectaculaire, un perçage placé comme dernière opération permet de modifier le modèle au complet.

C’est le concept qui s’active derrière l’écran et qui n’est pas visible à l’œil nu, qui fait toute la beauté de la Synchronous Technology.


Partie 2/5 – Conserver l’intégrité mécanique du modéle

Partie 3/5 – Ajouter et préciser des contraintes dimensionnelles en temps réel

Partie 4/5 – Éditer un modèle non-linéaire à l’aide de paramètres

30 mai 2011 - Posted by | Uncategorized

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :