Solid ADN blog

Blog relié au logiciel de CAO Solid Edge

Lexique

Les nouvelles discussions soulevées par Synchronous Technology font en sort que j’utilise  des mots/expressions qui ne sont pas nécessairement familier aux yeux des lecteurs.

J’ai donc pensé à monter un petit lexique qui me donnera la chance de définir ces mots et expressions.

L’exemple de la modélisation solide qui implique un historique pour conservé une trace des actions effectuées. Hey oui même ST as un historique. Par contre AutoCAD ne possède pas d’historique…. à moins que annuler/rétablir (undo/redo) soit considérer comme un historique🙂.

La modélisation solide traditionnelle n’implique pas nécessairement une modélisation paramétrique.

Comme Synchronous Technology a introduit un nouveau paradigme, de nouvelle réflexion sont venues avec nous donnant la chance de revoir nos façons de faire.

Modélisation avec historique

La modélisation avec historique, fait référence à un type de modélisation où les actions sont conservé dans un arbre de création pour être éditées ultérieurement. La modélisation avec historique implique l’utilisation d’un contenant. Les contenants viennent en deux saveurs;

  • Les fonctions Technologiques (Modélisation traditionelle)
  • Les fonctions procédurales (Modélisation Synchronous)

La modélisation avec historique peut être ou non paramétrique

Modélisation sans historique

La modélisation sans historique fait référence à une modélisation où aucune information n’est conservée. De ce fait il n’est pas nécessaire d’avoir de conteneur. Le plus populaire des logiciels de CAD sans historique est AutoCAD.

Modélisation linéaire

Typde de modélisation où un arbre de création est bâti et une liaision parent/enfant est induite entre chacune des fonctions technologiques. Changer l’ordre des fonctions nécessite un recalcule. La modélisation linéaire peut-être ou non paramétrique.

Modélisation non linéaire

Type de modélisation où un arbre de création est bâti mais aucune liaison parent/enfant n’est induite entre les fonctions technologiques. Changer l’ordre ne cause aucun recalcule ou impact sur la conception. La modélisation non-linéaire peut-être ou non paramétrique.

Modélisation paramétrique

Modélisation où l’utilisation de paramètres sert à contrôler une conception. Les paramètres sont habituellement utilisés dans des formules. La paramétrie est ordinairement associé à la conception de pièces. Pièces qui se trouvent à être le conteneur des paramètres.

Exemple de formule utilisant des paramètres: Longueur/2=Largeur

La modélisation paramétrique se retrouve aussi dans les assemblages, principalement pour établir des liens entre les pièces. Les pièces restent des conteneurs de paramètres. Dans certaines situations l’assemblage peut servir de conteneur.

Un autre type de paramétrie implique l’utilisation des contraintes d’assemblage pour définir la position dans relative au référence de l’assemblage (plan de référence) ou relative aux autres pièces.

Oui est la réponse à la question posé par Matt Lombard une modélisation paramétrique peut exister sans historique et vice versa.

Paramètres (Paramétrie)

Les paramètres se retrouvent en plusieur saveurs:

  • Les chiffres (numérique)
  • Formule/équation
  • Physique
  • Morphologique

Chacun des paramètres et une évolution du précédent. Le numérique étant à la base.

Paramètres  – Numérique

Le plus simple de tous, une table contient des valeurs, en changent les valeurs pour contrôler la conception.

Paramètres – Formule/équation

Le numérique défini des variables. variables qui servent à bâtir les équations pour établir un comportement.

Paramètres  – Physique

Il ne s’agit plus de contrôler la notion numérique de notre conception. Mais la notion physique. Exemple, lorsque vous vous regardez dans un miroir la réflexion  n’utilise aucuns paramètres numériques. En FAO 3D ont fait souvent référence à la projection d’arrêtes ou à la connexion géométrique (contrainte géométrique). Dans bien des cas la notion « Z » n’est pas prise en considération.

Paramètres – Morphologique

Ici nous parlons d’utiliser une forme 3D pour établir des paramètres. Nous faisons référence ici à « Inclure une copie de pièce ». Cette action est principalement faites en assemblage, lorsqu’une pièce est éditée en place. Une partie ou l’ensemble d’une pièce est copié à l’intérieure de celle qui est éditée en place.

Variables

Deux type de variables existent:

  • Variables dimensionnelles
  • Variables utilisateur

Variable – Dimensionnelles

Ces variables sont dérivées de l’action de placer des dimensions dans une esquisse. Ils sont créer dans une table nommé « Table des Variables »

Variable – Utilisateur

Elles sont crées par l’utilisateur directement dans le tableau des variables. Prise individuellement elles n’ont aucun impact sur la conception. Elles ont besoin d’être placées dans des formules/équations pour contrôler la conception.

Exposition

L’exposition et de donner accès à des variables à l’extérieur de leur conteneur (table des variables). Lorsque exposées les variables deviennent des propriétés (métadonnées). Ils seront par la suite accessibles par d’autres applications (associativité.)

Métadonnées

Selon Wikipedia:

«…Les métadonnées permettent une meilleur  compréhension, une meilleur description et une meilleur gestion des données. Les métadonnées requises pour la bonne gestion des données varient en fonction des données et de leur contexte d’utilisation. Dans une libraire où  les données sont le contenu d’un livre, les métadonnées font références à la description du livre, son auteur, la date de publication, la localisation du livre dans la bibliothèque etc……»

Pour les besoins de ce lexique, les propriétés associées aux pièces, assemblages, mise en page seront considéré comme faisant partie des métadonnées.

Pour donner une meilleure image, penser aux informations que nous retrouvons dans une image digitale, le nom, la marque de l’appareil, la date de prise de vue, les coordonnées GPS, etc….

Modélisation associative

À quel endroit l’associativité est utilisée:

  • Pièce vers une mise en page
  • Assemblage vers une mise en page
  • ainsi de suite, une association avec un document de mise en page  ou autre document similaire

Quand la modélisation solide a été introduite, le terme «Associatif» faisait référence au lien existant entre le modèle 3D et la mise en page. Les modifications au 3D sont transposé vers le 2D.

Avec le temps le terme «Associatif» c’est vulgarisé pour englober paramétrique et vice versa.

Conclusion

Conservez-vous de l’information pour l’éditer plus tard?

Oui… vous faites de la modélisation historique.

Est-ce que vous pouvez modifier l’ordre des fonctions sans aucun impact sur votre conception?

Oui…Vous-êtes en modélisation non-linéaire

Conservez-vous les dimensions dans un tableau?

Oui…vous avez des variables qui peuvent être exposées pour être utilisé comme propriétés.

Lorsque vous produisez un document qui contient de l’information, cette information se met-elle à jour quand la source change?

Oui…vous avez établit un lien associatif entre deux documents

Le lexique est un travail en cours de progression…………….

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :