Solid ADN blog

Blog relié au logiciel de CAO Solid Edge

Synchronous contrôle

Article précédent

 La phrase clé du dernier article

« Laisser plus de liberté pour appliquer des changements imprévisibles»

…. et je vous ai lassé avec cette question:

Quel contrôle avons-nous sur la pièce?

L’outil principal lorsque vient le temps d’appliquer des changements imprévisibles est le Volant. Le volant permet de contrôler les six degrés de liberté qui entoure une surface

 Steering Wheel

Ceci nous donne un bon aperçu du contrôle offert avec la Synchounous Technology (ST). Autant de flexibilité peut être terrifiant pour certain d’entre vous. Pour conserver l’intégrité de notre model il nous faut équilibrer avec de la rigidité.

Pour brosser un tableau général il y a deux grandes familles qui englobent les modifications:

  • La morphologie – des changements de forme
  • Le dimensionel – des changements de dimension (mesure)

En bougeant les surfaces de votre modèle, le solveur synchronous travail en arrière plan et vérifier votre model avec un série d’outils:

image

 

  • Lives rules 
  • Dimension de référence 
  • Dimension maître
  • Équation
  • Fonction procédurale
  • Contrainte 3D (Tolérancement Géométrique)

 

Live Rules

Dans l’introduction à ST j’ai parlé de Tolérancement Géométrique (TG) pour décrire le type de contrainte analysé par les Live Rules (LR). Comme plusieurs d’entre vous sont familiarisé avec le concept de TG, j’ai trouvé approprié d’utiliser cette image.

LR comprend une série de Tolérance Géométrique qui analyse la morphologie  pour découvrir comment le modèle doit se comporter.

image6_thumb3

 

 

Liverules_thumb3

 

 

Une fois le mouvement amorcé LR débute son inspection du TG en se basant sur les chois de l’utilisateur. Une fois le choix des faces effectué ils sont placé dans un panier et adopte un comportement de groupe.

 

Lives rules

 

Dimensions de référence

Les dimensions de référence peuvent être placées à n’importe quel moment en cours de conception. Le concepteur utilise les outils standardisés du Product Manufacturing Information (PMI) pour les positionner. Il sera possible de les associer à une esquisse 2D ou au model 3D.

Les dimensions de référence possèdent une double personnalité:

  • Il se comporte comme référence
  • Il se comporte comme dimension maître

Cette double personnalité est particulièrement utilise lorsque vent le temps d’explorer différent scénario en R&D

Non content d’avoir ce trouble de personnalité, ils ont aussi un comportement bidirectionnel. Que veux dire ceci? Le concepteur as la possibilité de définir quel point d’ancrage de la dimension sera affecté par la modification.

Les dimensions de référence nous donne une indication supplémentaire sur la flexibilité offert par le paradigme ST.

 

Driven dimension

 

Dimension maître

L’exploration de scénario  fait émerger l’importance de certaines dimensions qui deviennent alors plus critique. C’est ici que les dimensions maîtresses jouent leur rôle.

Les dimensions maître sont une évolution des dimensions de référence en se sens qu’il est nécessaire de saisir leur valeur pour appliquer un changement. Ils ne sont pas sujets aux changements de leur environnement.

Ils sont identifiés par la couleur FUSHIA.

Pour faire évoluer une dimension à l’état de maître, simplement barré la dimension.

Lockdimension_thumb

Équation

Plus le scénario devient complexe, plus la pièce commence à développer sa propre personnalité. Ici prend place la prochaine évolution des dimensions.

Les équations aide a capturer des intentions de comportement plus complexe où « l’éditeur de régles des variable » interagis avec des formules. Il est possible de conjugué au conditionnelle afin de raffiner l’intention du concepteur.

Le processus de création d’équation est le même qu’avant la venu de ST.

Equation_thumb2

Equation2_thumb2

 

Fonction Procédurale

Les fonctions procédurales sont une collection de surfaces au sein de laquelle un comportement prédéfini existe.

La matrice rectangulaire/circulaire et les perçages font partis des plus communes. Ils sont ce qui se rapproche le plus de la modélisation traditionnelle. L’utilisateur sélectionne simplement la fonction procédurale et édites les paramètres sans avoir besoin de revenir dans le temps.

Comme exemple tous les membres de la matrice représente la fonction de base et ainsi permettre la modification de la fonction de base.

Procedural feature

 Contrainte 3D

Au fur et à mesure que la personnalité dimensionnelle de la pièce se définie, au même moment la morphologie de la pièce prend forme à l’aide du TG. Dimension et  morphologie s’influence mutuellement pour établir la personnalité de la pièce.

Depuis le début de parle du TG pour bien illustrer le concept de contrainte 3D. Au début de cet article j’ai mentionné que LR résout le TG en se basant sur les entrées de l’utilisateur.

Deux situations peuvent survenir:

  • L’utilisateur ne veut pas que LR résoudre le TG
  • L’utilisateur à besoin de créer ses propres règles de TG

Pour désactiver le LR cocher l’option « Suspend Live Rules ». La suspension des LR peut compromettre l’intégrité de la pièce.

Pour établir de nouvelles règles pour résoudre la topologie de la pièce, à la sélection d’une surface, l’utilisateur dispose de la commande « Relate » située dans la barre d’outil flottante.

Relate_thumb

Une fois la commande « Relate » activé, SEwST va offrir un choix de TG à l’utilisateur.

 

Relate_2_thumb3

 Une fois la contrainte 3D établie, deux choix s’offre l’utilisateur:

  1. Appliquer la relation (crocher vert), lorsque LR sera réactivé il devrait être en mesure de reconnaître cette relation.
  2. Appliquer une relation persistante à l’aide du cadenas avant de cliquer sur le crocher vert

Une fois appliquer la notion de persistance une contrainte permanente est créer et est placé dans un panier au bas de l’Edgebar.

 

 3D constrain

 

Vous êtes un maître avec le Steering Wheel, un As de la logique et des dimensions de plus vous être un artiste doué pour façonner la morphologie de votre pièce…….

Votre pièce vient au monde et  reçoit sont P/N. Comme tout bon parent vous en prenez soin, vous lui donner un bonne éducation, elle/il grandit et développe sa propre personnalité ses propre comportements.

Allez-vous accoucher d’une nonchalante pièce standard ou d’un athlète olympique?

Avant d’atteindre la mise en production ils devront passer l’étape……

De l’adolescence, étape où tous les parents ont peur de perdre le contrôle, c’est ici que chaque cas est unique et demande une touche personnelle.

Cette touche personnelle sera nécessaire si votre pièce décide d’un changement de carrière, quelle se rapproche de la retraite ou nécessite une intervention chirurgicale.

 

Je vois revoie………vous me lirez dans le prochain article «Synchronous – Touche personnel»

 Pour le plaisir

N.B.  Pour les concepteurs qui ont peur de ne pas être de bon parent, contacter votre représentant le plus proche pour le cours  « Parent  Synchronous 101 »

 

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :